Ateliers d'Artistes de Belleville » artiste » Artiste 2.0 : Exposition

Artiste 2.0 : Exposition

Peinture


Exposition personnelle


Exposition de la série Gang et de la série Voyage autour d’un visa(je) au café associatif  Le Picoulet.du 24 février 2017 au 18 avrilo 2017  de 9h30 à 18h00 Le Picoulet est un centre social situé au 59 rue de la Fontaine au Roi, à Paris 75011 – Métro parmentier, bus N°46.


Salle des ventes Drouot Salle V.V
Quartier Drouot - 3 rue Rossini 75009 Paris
toute la journée


Exposition vente aux enchères de quelques unes de mes toile « Série Gang ».la vente aura lieu le 8 avril 2017 toute la journée


Symposium Groupe japon


Symposium Résidence d’artistes – Otawara (Japon) du 28 juillet au  19 aout 2017.


Portes Ouvertes 2017 Des Ateliers D’Artistes De Belleville
La 28e édition.


N°114

Point d’accueil principal du public pendant l’événement : Galerie des AAB, 1 rue Picabia, 75020 Paris, (M°Couronnes)Informations : 01 77 12 63 13 / contact@ateliers-artistes-belleville.f

Thème « Lumière ! »Du 19 au lundi 22 mai 2017  de 14h00 à 20h00Atelier Artiste 2.0  –  33 rue des 3 Bornes 75011 ParisCode porte 14B06Portable : 06 14 48 82 68


_

ACTE DE CRÉATION : ACTE DE RÉSISTANCE
Exposition collective du 5 au 15 octobre 2017


ACTE DE CRÉATION : ACTE DE RÉSISTANCEExposition collective du 5 au 15 octobre 2017L’acte de peindre passe par une catastrophe personnelle. Dans le chaos se trouve le style du peintre, sa signature. L’œuvre peinte se pose entre le visible et l’invisible. Passer à l’acte de création est toujours une épreuve. La confrontation avec la toile brute se fait en passant par la nécessité d’épurer, le besoin d’éliminer les idées toutes faites et tout ce qui est facilité. Même avant de commencer, la toile est déjà remplie, car le peintre ne peut penser son œuvre que par les moyens techniques de son art.


Vente au enchère online 2017


Lotprivé.com http://www.lotprive.com/fr/achat/art-moderne/alain-cabot-vous-serie-gang-technique-mixte-sur-toile-3943881er site de ventes privées d’œuvres et d’objets d’art expertisésArt moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…CABOT Alain (1958) Vous !, Série Gang Technique mixte sur toile Signé dos, 100 x 100 cmCet objet est proposé par un expert du marché de l’art. Son authenticité est garantie.Objets associés : Alain Cabot Dominique Stal TableauxEn vente jusqu’au : Dimanche 23 Juillet 2017Prix : 1320 € TTC Frais et Taxes comprisTarifs de livraison Emplacement du lot : Paris intra muros

Symposium
Résidence d'artistes - Otawara (Japon) du 28 juillet au 19 aout 2017.
Exposition Otawara-Belleville du 19 Aout au 29 Aout 2017
Otawara (Japon)


Exposition Otawara-Belleville du 19 Aout au 29 Aout 2017 Otawara (Japon)


Acte de Création : Acte de Résistance
Exposition collective. Du 05/10/17 au 15/10/17
http://ateliers-artistes-belleville.fr/
1, rue Francis Picabia – 75020 Paris


Acte de Création : Acte de Résistance

Exposition collective. Du 05/10/17 au 15/10/17http://ateliers-artistes-belleville.fr/1, rue Francis Picabia – 75020 Paris

Quel est le rapport mystérieux entre une œuvre d’art et l’acte de résistance?Gilles Deleuze répond : « Il y a une affinité fondamentale entre l’œuvre d’art et l’acte de résistance » et « Seul l’acte de résistance résiste à la mort soit sous la forme d’une œuvre d’art, soit sous la forme d’une lutte des hommes ».A partir des réflexions de Gilles Deleuze, nous avons réfléchi sur notre création et sa relation avec l’acte de résistance. Chacun de nous propose un choix d’œuvres et un texte écrit tentant de répondre à ces interrogations. L’acte de création dans sa recherche d’innovation permanente, dans sa volonté de se débarrasser des formes vieillies, est un acte de résistance, que le discours politique soit sous-jacent, criant ou absent. Mais nous présentons également l’autre aspect de notre création avec des sujets de société, proches de notre quotidien, au cœur de la cité. Un acte de résistance lui aussi où le discours politique semble plus évident.

 

Les temps forts de l’exposition :

    Vernissage le 5 Octobre à partir de 19h

    Dimanche 8 Octobre à 16h Daniel Adjerad auteur de l’ouvrage : « Deleuze en citations » paru aux éditions Ellipse nous parlera de Gilles Deleuze.Nous proposerons chacun une animation : présentation de son travail, de ses outils ou création participative… Un collage sera réalisé sur le mur extérieur de la galerieLe détail des activités proposées et les horaires seront indiqués courant septembre. Soirée de clôture le Dimanche 15 Octobre à 19h Les artistes : Alain Cabot, Joh Denoa, Françoise Gasser, Florence Le Van, Kristin Meller, Raoul Velasco


Toi Emoi
à l’Espace Commines, 17 rue des Commines 75003 PARIS
du jeudi 15 au dimanche 18 novembre 2018
vernissage : 15 novembre de 18h à 22h


Exposition collective – Toi Emoi Jeudi 15 au dimanche 18 novembre 2018 Toi Émoi : « Toi », c’est l’autre, le différent de moi, proche ou lointain, humain, animal, végétal, robotique…Et la rencontre ? des interrogations, bouleversements, rêves ou cauchemars…Histoires d’amour ou de haine, jamais d’indifférence ! C’est une série sur les émotions et la mémoire des émotions. Sur la toile, au milieu de formes colorées indistinctes ou géométriques, se forment des images, des figures, comme récupérées dans la mémoire. Ce sont des nœuds d’émotions qui émergent du passé, mais la correspondance image/émotion n’est pas rationnalisée. Ainsi des images inspirées de l’art japonais font ressurgir une joie ou une souffrance d’un passé bien plus éloigné que mon voyage au Japon. C’est comme si j’apprenais à nommer mes émotions en récréant des figures dans lesquelles je devine la même émotion, la même joie ou la même souffrance. L’émotion s’impose sur ce qui, tout autour, reste indistinct, confus. Des faisceaux de lumière qui mettent au premier plan des personnages de mangas ou animés, des visions de murs de villes transformés par le street art, laideur et beauté, sans différence. Mais c’est un paysage intérieur que j’exprime par ces images d’un monde tout extérieur. Je cherche en moi. Puis je cherche un alphabet dans les images que mon œil enregistre inlassablement. La peur, l’angoisse, la poésie. Tout est dans ces figures qui s’imposent et se font reconnaissables.Dépaysement. Mon voyage en Orient, à la rencontre d’une culture m’a renvoyé à moi-même. La présence impalpable des morts, le souvenir, les lanternes. Cette force de la mémoire qui continue d’habiter les lieux. Tout cela m’a amené à travailler sur ma propre mémoire : sur la mémoire inscrite dans mon corps, dans mes sens. Mon enfance est là, dans ces nœuds d’émotions pour lesquels je cherche un alphabet, une langue qui ne peut être qu’étrangère. Car il est impudique de se livrer sans distance. Seul gardien qui m’accompagne et veille sur moi : l’imaginaire de mon enfance qui veut continuer de s’exprimer.  

Le contenu de cette page web n’engage que son auteur