Krampus und eisstock

Nikos & Emma Seneze

Exposition du 7 au 17 mars 2019

Ouvert du jeudi au dimanche de 14h à 20h

Vernissage jeudi 7 mars à partir de 19h

Galerie des AAB, 1 rue Francis Picabia, 75020 Paris (M° Couronnes)

 

Les artistes Nikos et Emma Seneze ont effectué en janvier une une résidence dans l’atelier du peintre Edmund Kolb, au cœur de la montagne autrichienne : ils proposent une restitution de ce temps de travail à la galerie des AAB, sous forme de dessins et de peintures essentiellement.

 

Les artistes se sont immergés dans un espace neigeux et sauvage, saisis de la question de la figure, du masque, et de ses implications : mythes, légendes et rêveries populaires. La question du « Wilder man » et celle du costume ont été envisagées comme centrales dans les recherches, et parmi les sources, figuraient les photographies de Charles Fréger ayant pour sujet les fêtes et mascarades païennes en Autriche. Le masque y représente la figure du sauvage et celle du retour à l’état de nature, et peaux, fourrures, végétaux sont utilisés comme matériaux de construction.

 

Au fil de la résidence, la figure du Krampus, sorte de messager entre le monde des morts et celui des vivants, s’est imposée : dans l’Europe centrale, et notamment en Autriche, c’est un personnage mi-chèvre mi-démon, qui peut faire penser à un diablotin. Lors de fêtes païennes traditionnelles, les autrichiens utilisent déguisement et masques de Krampus und Eisstock (qu’on pourrait traduire par « le Krampus et sa progéniture ») pour chasser l’hiver et faire venir le printemps.