Rouge

Du 15 au 25 février 2018

Vernissage le jeudi 15 février à 18h30

Ouvert du jeudi au dimanche de 14h à 20h

Galerie des AAB, 1 rue Francis Picabia, 75020 Paris (M° Couronnes)

 

 

Photo : Noémie Brancard

Photo : Noémie Brancard

 

En choisissant le rouge, cette exposition collective aborde la perception de la couleur par les artistes, met en avant une sélection d’œuvres dévoilant l’étendue de sa symbolique, et souligne l’infinie variété des rouges – mais aussi celle des techniques et pratiques artistiques.

 

Les artistes : Claire Archenault, Marie Busson, Pat Cam, Jozyann Chabel, Béatrice Desrousseaux, Elli Drouilleau, Daniel Duhamel Arrapel, O’d, Sophie Lannier, Marianne Marcuse, Nicole Pavlowsky, Chantal Robillard, Jean-Philippe Tarquiny, vaug, Luna Vaz, Florence Wetzel, Ismail Yildirim

 

Il s’agit aussi pour chaque artiste d’exprimer ce que la couleur évoque pour lui et d’en donner sa propre définition.

 

Vermeil, Alizarine, Grenade, Corail, Pourpre, Cardinal, Capucine, Sang de boeuf, Coquelicot, Amarante, Cerise, Rubis, Cinabre…. Rouge est le feu , Rouge est cette éclipse de lune, Rouge est le coeur qui bat. Claire Archenault

 

Rouge le sang Rouge la matrice Rouge le feu du dedans Source de colère ou de transmutation ? Marie Busson

 

Voyage dans le monde fantastique des divinités à bord d’un vaisseau qui représente l’oeil de Zeus ! L’oeil de Zeus qui voit tout, qui sait tout, est en rouge symbolisant la vie, l’amour et le bonheur. Pat Cam

 

À l’image du liquide qui coule dans nos veines, Rouge est La couleur du corps dans sa matérialité la plus tangible et la plus terrienne, celle de nos passions et désirs. Jozyann Chabel

 

Je suis la rose fardée de rouge, je me suis paré d’un rayon de soleil pour parader et attirer mes amoureux – je suis le symbole de passion Je suis le pavot, mes pétales rouges et délicates cachent un coeur noir envoutant Je suis la capucine, au rouge joyeux et impulsif. Béatrice Desrousseaux

 

J’ai vu « rouge » et j’ai pensé immédiatement « diables et diablotins ». Mais j’ai fabriqué des êtres qui ressemblent d’avantage à des crabes. Histoires de pieds fourchus devenus des pinces ! Le diable est dans les détails ! Elli Drouilleau

 

Le rouge n’est pas une couleur que j’emploie souvent dans mon travail.La commande éditoriale en vue d’illustrer un conte de la poête syrienne Maram-al Masri, »la femme à la valise rouge », m’incita à en faire l’usage.Le rouge est donc, dans ce travail, un élément narratif et récurrent.Il agit comme une tonique et un contraste mais aussi comme un fanal,un signe visuel. Dans ce conte, le rouge est le symbole du rapport fusionnel entre la narratrice et la valise transformée en confidente. Daniel Duhamel Arrapel

 

Comme je n ai pas de bleu, je mets du rouge. O’d

 

En psychologie le rouge s’associe à la vitalité, la vigueur, l’instinct combatif et ses tendances agressives, la pulsion sexuelle, le désir amoureux, la passion, le besoin de conquête. Sophie Lannier

 

ROUGE est un cri d’amour un appel de la vie à la vie irrigue les cœurs, consumme la raison, peuple la terre, fait hurler les loups. Rouge est une goutte à la mer. un coup de sang du père. Rouge conçoit et démolit jaillit, déborde, rugit. Rit, ravit, rallie, lie. Rouge est un tambour de peau vive un drap ruisselant, haletant doux, qui chante avec bonheur Rouge est aujourd’hui. Rouge est dedans, nu, exhale son parfum ardent nourrit à la vie, à la mort hystérique, fou, désiré, désirant et vivre encore. Marianne Marcuse

 

Rouge sang, rouge de rage, de honte, d’indignation, Rouge de confusion rouge la robe du magistrat, et blanche son hermine, rouge de vie et rouge de mort, rouge gorge et drapeau rouge, rouge à lèvres et banlieue rouge, les boues rouges. vin rouge et temps des cerises, feu rouge et poisson rouge. le foie, les yeux des vampires, Le sang des menstrues, Rouges, les lèvres, rouges les joues. Et rouge nos rouges : Rouge garance, rouge vermillon, rouge carmin, rouge de mars, cinabre, hématite, ocre rouge, magenta, rouge de cadmium. Nicole Pavlowsky

 

Pour moi le Rouge évoque une foule heureuse qui a trouvé un élan commun. Chantal Robillard

 

Le rouge : Chaleur, joie, sensualité, violence, pouvoir. Mais comme les autres couleurs, je ne l’utilise jamais seul. Quand je croise des traits rouges sur des traits jaunes, ce n’est pas pour obtenir de l’orange. Ce qui me fascine, c’est la coexistence des deux teintes. Cette dualité donne vie à la surface du dessin, qui devient source de méditation. Jean-Philippe Tarquiny

 

Le rouge et l’image plasmique: Je commence par vider l’image de tout contenu émotionnel pour parvenir à la neutralité objective du corps mis à plat sur la toile. La chair est posée là comme une forme sans vie et sans signification particulière. puis, Je réinjecte la charge émotionnelle dans la couleur, mais dans la couleur traitée abstraitement, comme si un processus alchimique pouvait extraire la lumière et les couleurs des choses. La couleur ainsi extraite du réel se met à vibrer indépendamment des choses. Le rouge a sa pulsation propre. La couleur magnétise, tandis que le corps exsangue flotte comme dans du formol. vaug

 

Comme une balise d’interdit nautique transgressée par un petit oiseau et ses besoins naturels. Comme un chameau qui se travestit en péniche-habitat avec son univers accumulé. Comme un coq qui exprime sa colère aux XXL visiteurs du salon de l’agriculture. Comme une grue de chantier qui évite les avions mais pas les bancs d’oiseaux migrateurs. Comme des poissons qui ne veulent pas qu’on les prennent pour des potiches. Comme un mirage de fumée sortant d’un centre de recyclage de déchets qui se croit paquebot. Florence Wetzel

 

Mon souffle est un oiseau rouge Kırmızı Bir Kuştur Soluğum. Cemal Süreya. Ismail Yildirim